APCE - Session ordinaire - Dexieme partie - Treizieme seance - Mardi 08.04.2014 - Gülsün Bilgehan, Ayşe Gülsün Bilgehan, CHP Ankara Milletvekili

APCE - Session ordinaire - Dexieme partie - Treizieme seance - Mardi 08.04.2014

Session ordinaire de 2014-Deuxieme partie-Treizieme seance-Mardi-8 Avril 2014

Sur le rapport :"La demande de statut de Partenaire pour la démocratie auprès de l’Assemblée parlementaire présentée par le Parlement de la République kirghize" présenté par M. Gross  (Doc. 13461)

Mme BİLGEHAN (Turquie), suppléant Mme Bourzai, rapporteure de la commission sur l’égalité et la non-discrimination, saisie pour avis – Je voudrais moi aussi commencer par saluer la délégation kirghize. J’ai eu la chance, à travers ce rapport, d’apprendre à connaître ce pays merveilleux. Je salue également notre ancien président, M. Çavuşoğlu, initiateur de ce rapport.

La commission sur l’égalité et la non-discrimination partage la conclusion de la commission des questions politiques et de la démocratie, selon laquelle le statut de partenaire pour la démocratie auprès de l’Assemblée parlementaire devrait être accordé au parlement de la République kirghize.

La commission est d’avis que l’octroi du statut de partenaire pour la démocratie peut permettre d’accompagner le Kirghizistan vers la consolidation de sa démocratie parlementaire et l’établissement d’un Etat démocratique fondé sur le respect des droits humains et l’Etat de droit.

La commission émet quelques réserves et exprime son inquiétude concernant les violences et les discriminations envers les personnes LGBT, les violences à l’égard des femmes et la situation des minorités. La commission appelle par conséquent les autorités kirghizes à prendre les mesures nécessaires afin de promouvoir l’égalité et de condamner toute forme de violence et de discrimination quel qu’en soit le motif.

Le projet de résolution mentionne l’égalité des chances pour les femmes et les hommes dans la vie politique et publique, la promotion de l’égalité effective entre les femmes et les hommes et la lutte contre toute forme de violence et de discrimination fondée sur le genre. Elle mentionne également la lutte contre la xénophobie et toutes les formes de discrimination ainsi que le respect des droits des minorités.

Toutefois, plusieurs thèmes importants sont absents du projet de résolution, tels que la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre, la participation à la vie politique et publique, les droits linguistiques des minorités ainsi que la lutte contre la traite des êtres humains. La commission propose donc des amendements permettant de couvrir ces aspects.

J’ajouterai quelques mots sur les défenseurs des droits de l’homme qui jouent un rôle clé pour la protection et la promotion des droits humains. Des représentants d’organisations non gouvernementales travaillant à la protection des droits des minorités ont été harcelés, intimidés et menacés. Afin de démontrer son engagement et son attachement aux valeurs du Conseil de l’Europe, le Parlement kirghize devrait s’engager à protéger les défenseurs des droits de l’homme et à leur permettre de travailler sans être gênés.

L’obtention du statut de partenaire pour la démocratie n’est que le début d’un processus de dialogue et de coopération. Je soutiens la proposition de la commission des questions politiques et de la démocratie d’accorder ce statut au parlement kirghize. Je souhaite bonne chance et bon courage à nos amis Kirghizes.